Les eaux grasses du marchand de cochons

 « Tous les jours vers 1 heure , Peyron, le marchand de cochons, remontait la Route d'Uzès vers les 3 Ponts. Il tirait sa charrette remplie de tonneaux : il avait l'adjudication des eaux grasses de l'Hôpital (Doumergue). »

Et de ses tonneaux brinquebalants, tout au long de la route, montaient des effluves...hospitalières !

A qui , aujourd'hui, a-t-on adjugé les eaux non moins grasses de l'Hôpital Caremeau ?

NDLR : on voit que dès les années 30, le quartier était à l'avant-garde écologique !