Le tramway la Gazelle!!

   TramwayNon , vous ne rêvez pas ! Vous avez bien lu : le tramway à la Gazelle !

   L'histoire mérite d'en être contée, c'est déjà une vieille histoire :

   Le tramway, le premier tram à Nîmes, a été inauguré le 18 Juillet 1880. C'était un tramway "hippomobile", c'est-à-dire tiré par un cheval mais voiture à impériale, roulant sur rail ! Un tram, vous dis-je.

   A cette époque, ce transport en commun disposait d'un parc de 8 voitures et d'une écurie de 36 chevaux. Il existait 3 lignes, dont la ligne C, qui deviendra la D d'aujourd'hui .... Une desserte toutes les 40 mn...et ce pendant 19 ans, jusqu'en 1899.

  Mais revenons sur la ligne de la Gazelle :

 

     La Ligne C - aujourd'hui D -  allait de l'octroi de la route de Montpellier, parcourait 3560 m pour arriver à la Caserne d'Artillerie, avant d'être prolongée jusqu'au Chalet (au niveau de l'actuelle Ecole Primaire).

Tramway

 

     En 1899, le "vieux" tramway devint électrique (et les chevaux bien méritants purent retourner à leur paturage, espérons-nous). Une 4ème ligne fut mise en service .  Et c'est alors que la ligne C fut prolongée. Le parc de véhicules attint 25 "motrices" (auxquelles on pouvait accrocher une remorque en cas d'affluence), qui offraient 20 places assises et 10 debout.

     Ce tram fonctionna bien jusqu'en 1914, au grand bonheur des mazetiers, qui pouvaient plus aisément rejoindre leur petit paradis, puis le service se dégrada sans doute et ce tram fut de plus en plus critiqué ....

......jusqu'en 1938 où on décida de l'abandonner au profit  du bus qui n'apparaitra cependant qu'après la Guerre en novembre 1949.

    C'est en 1952 que disparurent les derniers tramways. Mais l'histoire du tram à Nîmes est-elle bien définitivement terminée ?

                                                                              * * *  * * *

                                                             Une anecdote relative au tram

        Une guerre (celle de 14) qui n'en finit pas , quatre années de tristesse ; comme toujours ce sont les enfants qui en souffrent le plus : pour eux pas question  qu'on leur achète des jouets; le peu d'argent dans chaque foyer va d'abord àla nourriture; donc les enfants sont contraints à s'amuser comme ils peuvent ... et vont se rabattre sur le tram ! Pour eux , ce dernier fera fonction de diligence, ou mieux encore les dimanches ou jour de fêtes, de train du Far-West (exceptionnellement ces jours-là on y accrochait une remorque dont le marchepied faisait toutela longueur; très bas, très accessible même en marche pour des gamins de 9 à 14 ans. L'Action (l'attaque) se passait toujours entre la Clinique Mutualiste (le square de la Gazelle)  et le Chalet (terminus) : l'index et le majeur collés et pointés en avant de puissants bangs - bangs retentissaient, l'attaque était vite menée (les cow-boys bien entrainés). Parfois le contrôleur faisait un prisonnier.... vite relâché.

 

       Cette anecdote et ces informations sur le tram nous ont été communiquées par M. LAUZE,  qui habite le quartier  depuis des décennies.... Nous l'en remercions.