Quartier La Gazelle-Route d'Uzes
 
 
 
Menu principal
Accueil
Les échos de la Gazelle
Infos pratiques
Revue de presse
Livre d'or
Liens
Le Comité de quartier
Le comité de quartier
Actions propositions du comité
Le journal du quartier
Nous contacter
Adhérer
Le quartier
Connaître le quartier
Patrimoine du quartier
Des professionnels à votre service
Les associations du quartier
Forum de la Gazelle
Forum la gazelle
Identification pour le forum

 


Comité de quartier de
la Gazelle-Route d'Uzès
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir


2a rue de la Gazelle
salle M.Gouvernet 30000 Nîmes

Téléphone: 07 82 24 79 70
www.gazelle-routeduzes.fr

Accueil arrow Connaître le quartier arrow Patrimoine du quartier arrow La Maison Giran
La Maison Giran Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

.     C'est une des plus anciennes du quartier puisqu'elle a été construite dans les années 1880. Elle se trouve Route d'Uzès,  face à la rue des Trois Ponts. Longtemps elle fut la dernière à gauche en sortant de la ville.

      Elle fut rachetée dans les années 30 par Gaston Giran comme "maison de campagne". Comme dans les masets alentours, il venait y prendre l'air et y cultiver son bout de jardin. Son héritier, un de ses six neveux, Emile Giran, gendarme de son état, la reprit en 1940 pour y jouir en bon rentier de sa retraite.

      Divers aménagements y furent alors apportés de sorte à pouvoir y héberger une partie de la famille ou des amis, notamment pendant la guerre : Emile,le grand-père de Françoise, alors jeune marié, va en 1940 chercher sa belle-mère, femme déjà agée, dans les Hautes-Alpes , à Montagnac; le voyage doit se faire en train .... mais l'aïeule exige d'emmener avec elle ses poules ! Vu les circonstances elles amélioreront substantiellement l'ordinaire ! Ainsi , dans le train bondé, le retour vers Nîmes fut long ...et caquetant ... mais si inconfortable que les volailles expirèrent avant d'atteindre leur destination .

      Pendant la Guerre ce fut comme le disait l'arrière grand-mère, "la maison du Bon Dieu" (cette grand-mère Madeleine mais qu'on appelait "marraine"). On y accueillit des Demoiselles Pellegrin et leur mère, leur maison de la rue Vincent Faïta ayant été bombardée. Y furent aussi quelque temps logées une demoiselle Fourcoual, sa mère et sa tante. Une vraie pension de famille. C'est dire si la jeune Françoise y était entourée et choyée au risque de devenir capricieuse si son gendarme de grand-père n'y avait veillé.

      Economie de guerre oblige, on prêta même un bout de jardin à un cousin pour qu'il y cultive quelques légumes.

 
Suivant >

 
 
Agenda
Derniers articles
Articles les plus lus
 
 

© 2008 - Comité de quartier La Gazelle-Route d'Uzes - www.gazelle-routeduzes.fr
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.